Défiler

Un rapport révèle les principales préoccupations des directeurs des affaires fiscales

D'Arjun Ruparelia

La fonction fiscale a toujours été une compétence clé dans le processus décisionnel des organisations. La saisie manuelle de données dans des feuilles de calcul et les processus longs de migration des renseignements à plusieurs emplacements mettent toutefois une pression importante sur le personnel des services de fiscalité, ce qui entraîne des erreurs.

Ajoutez à cela la possibilité de pénalités que les autorités de réglementation peuvent imposer en raison d'une saisie manuelle inexacte, et vous comprendrez le coût de telles erreurs pour votre entreprise.

Inquiètes de l'efficacité opérationnelle de leur organisation, de plus en plus d'entreprises (environ 79 %, selon un nouveau rapport) cherchent à investir dans des outils technologiques liés à la transformation, à la gestion et à l'extraction de données, qui exigent moins d'allers-retours et réduisent le risque.

Sondage annuel KPMG des directeurs des affaires fiscales 

La technologie était un sujet clé du dernier sondage annuel de KPMG des directeurs des affaires fiscales, qui a rassemblé les commentaires de 126 directeurs des affaires fiscales d'entreprises ayant un chiffre d'affaires de plus de 500 millions de dollars d'un large éventail de secteurs. Les sujets comprenaient le changement de modèle de travail, les fusions et les acquisitions, les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance, les occasions et les difficultés de la fonction fiscale, et l'avenir de la fiscalité.

Le sondage a conclu que l'environnement fiscal sera plus exigeant dans les mois à venir, ce qui peut compromettre les perspectives de croissance des organisations. En réponse, les entreprises se préparent en investissant dans une technologie souple pour automatiser les fonctions fiscales et en recyclant les professionnels de la fiscalité actuels pour stimuler la croissance des entreprises.

Principaux problèmes du climat fiscal

Le sondage a révélé les principales tendances dans les domaines suivants qui ont une incidence sur la fonction fiscale :

Le climat fiscal difficile persiste

Selon les auteurs du rapport, le durcissement de l'environnement fiscal aux États-Unis, mais l'incertitude l'entourant dans l'administration Biden, complique la modélisation et la planification fiscale et augmente les enjeux sur les décisions fiscales. 

Parmi les répondants, 78 % considèrent le risque réglementaire comme la principale menace des trois prochaines années. Ils cherchent à rebondir après la panique liée à la pandémie avec une perspective intégrée pour un avenir durable.

Ils anticipent également une augmentation des impôts des sociétés, car empiriquement, les États-Unis traversent une période de taux d'imposition historiquement faibles. Le gouvernement a donc besoin d'augmenter les taux d'imposition et de gérer ses dépenses qui montent en flèche pour s'acquitter de ses obligations.

La technologie allège le fardeau

Alors que les difficultés auxquelles font face les fonctions fiscales augmentent, les directeurs des affaires fiscales se tournent vers la technologie afin d'alléger ce fardeau.

Les solutions technologiques comblent l'écart entre les environnements commerciaux en constante évolution et offrent une solution rentable et souple en vue d'une croissance vigoureuse. L'exploitation de la technologie permet de répondre efficacement à la multiplication des demandes faites aux services fiscaux et de présenter toute l'information dans un format prêt à être utilisé par les systèmes financiers de l'entreprise.

Par exemple, en « sensibilisant aux impôts » un progiciel comptable de l'organisation en incorporant des exigences fiscales pour capturer de manière exacte les données dont la fonction fiscale a besoin. L'entreprise peut extraire des données précieuses, effectuer des analyses et donner des conseils exploitables.

Ces systèmes rationalisent le processus de déclaration de taxes de l'entreprise en intégrant les données de plusieurs applications dans une plateforme de déclaration et d'information commune, ce qui réduit les tracas pour les employés, et crée une situation où tout le monde gagne dans l'entreprise.

Selon le sondage, les investissements dans les progiciels comptables, les systèmes sources et les entrepôts de données seront importants dans les années à venir, en raison de leurs avantages sans précédent. De plus, les outils de collaboration sont également essentiels pour que les fonctions fiscales puissent travailler dans des environnements mondiaux, à distance ou en équipes hybrides.

Services de conseils fiscaux en deux parties

Le gouvernement américain a annoncé un cadre de travail en deux parties pour traiter les difficultés fiscales de l'économie numérique :

  • Le premier pilier se concentre sur l'autorité fiscale mondiale et donne plus de contrôle au marché, qui est l'endroit où les utilisateurs et les clients se trouvent. 
  • Le deuxième pilier introduit un taux d'imposition minimal de 25 %. Les groupes imposables à un taux inférieur au taux minimum devraient payer un impôt supplémentaire à l'emplacement de leur siège social ou à l'emplacement d'autres sociétés affiliées.

Ce cadre de travail a des conséquences pour les fonctions fiscales des entreprises, car il modifie de manière importante leur profil fiscal, la déclaration d'impôt et les opérations. 

Défis liés aux talents

Les fonctions fiscales ont besoin de personnel ayant des connaissances fiscales et comptables, ainsi que des capacités technologiques suffisantes pour travailler avec les données des clients. De nombreux candidats ne possèdent toutefois pas une expertise fiscale ou des compétences technologiques suffisantes. 

Les entreprises doivent attirer et fidéliser une main-d'œuvre très compétente pour relever ce défi, tandis que d'autres sociétés essaient souvent de débaucher les talents.

De nombreux dirigeants envisagent d'impartir la fonction fiscale afin de permettre à l'équipe interne de se reposer du travail courant, de la libérer pour se consacrer à l'apprentissage des outils d'automatisation et d'intelligence artificielle.

Initiatives environnementales, sociales et de gouvernance

L'observation des fonctions fiscales sous l'angle environnemental, social et de gouvernance permet d'obtenir une vision plus globale et emphatique de l'objectif de votre entreprise. Voici trois moyens d'améliorer les initiatives fiscales environnementales, sociales et de gouvernance : 

  • D'abord, payer une part équitable de l'impôt sur l'initiative environnementale, sociale et de gouvernance pour les réformes fiscales mondiales et nationales dans le monde entier. 
  • Ensuite, l'approche environnementale, sociale et de gouvernance nécessite plus que la publication de données fiscales, il s'agit d'avoir une stratégie fiscale qui cadre avec ses valeurs fondamentales.
  • Enfin, souligner le lien entre la transparence et la gouvernance pour établir un socle de confiance solide.

Aujourd'hui, les fonctions fiscales doivent s'adresser à un public élargi, comme les employés et les clients, et avoir de solides politiques fiscales qui cadrent avec les initiatives environnementales, sociales et de gouvernance.

Augmentations des fusions et acquisitions

Les fusions et acquisitions mondiales ont dépassé les 5,8 milliards de dollars en 2021, mais s'accompagnent de complications fiscales difficiles. 

Les conséquences fiscales d'une fusion-acquisition dictent les aspects les plus critiques de la structuration de votre entreprise. Mais alors que les modifications des lois fiscales s'accélèrent, il est difficile d'obtenir des renseignements clairs sur les problèmes fiscaux liés aux fusions et acquisitions.

De nombreuses entreprises associent les exigences fiscales à des stratégies compliquées élaborées par les autorités. C'est pourquoi, même après le rythme sans précédent des activités de fusion et acquisition, près des deux tiers (63 %) des directeurs des affaires fiscales disent que les problèmes liés à la fiscalité augmentent, ce qui pèse sur l'ensemble de la transaction.

La technologie rend la fiscalité moins contraignante

La fiscalité mondiale exige de la transparence, de la souplesse et une communication réfléchie avec les parties prenantes. Des systèmes adaptés et des avancées technologiques sophistiquées vous aident à répondre à cette demande. 

Caseware ReviewCompTax aide les services fiscaux dans leur prise de décision dans des domaines comme la collecte, l'examen et le rapprochement des données, la planification de scénarios, les projections et le soutien général aux entreprises. 

Grâce à ReviewCompTax, vous pouvez fusionner toutes les missions financières en un flux de travail unique, examiner et compiler les missions fiscales et faire le suivi de l'ensemble des opérations en temps réel au moyen d'un tableau de bord partagé. En savoir plus dès maintenant.

Communiquez avec le distributeur de votre région